Conférence : Quel avenir pour nos sentiers ?

Vous aimez vous promener? Vous vous souvenez d’un chemin qui a disparu? Vous voulez vous engager pour améliorer votre cadre de vie? La mobilité douce vous interpelle? 
Sombreffe en Transition  dans la cadre du groupe Mobilité SENTIERS,  en partenariat avec le syndicat d’Initiative organise le 28 mars à 19H30, au Ligny 1815 Muséum – salle polyvalente – rue Pont Piraux 23, une conférence sur le sujet :

Quel avenir pour nos sentiers ?

Boris Nasdrovsky, directeur de Sentiers.be viendra nous apporter toute son expertise sur ce sujet passionnant.  A quoi servent nos sentiers ? Comment les  préserver, les réhabiliter et les aménager dans une optique de développement durable, de tourisme, de sport et de loisirs. Quels sont  les droits et les devoirs respectifs des usagers et des gestionnaires. Ces sujets n’ont pas de secrets pour lui et il nous les présentera ce jeudi 28 mars. Cette conférence gratuite sera suivie d’un débat. 

Le groupe Mobilité SENTIERS a été créé en 2018,  par le groupe Mobilité. La première réunion a eu lieu en janvier 2019. Ce groupe, ouvert à tous, est composé de personnes d’horizons différents et a la chance de profiter de l’expérience de Josiane qui a géré début des années 2000 l’ASBL SOS Chemins de Sombreffe.

Cette première  rencontre a permis la définition des objectifs et des premières actions :

  • Sensibiliser un maximum de personnes à l’importance et à l’utilité d’un réseau de chemins et sentiers par l’organisation d’activités éducatives, sportives ou récréatives.
  • Identifier et réhabiliter avec les citoyens et l’ensemble des acteurs concernés, un réseau cohérent et suffisamment fourni, afin de favoriser une mobilité durable pour les déplacements quotidiens à pied ou à vélo. Ce réseau devrait par exemple permettre, des liaisons   accessibles aux piétons et vélos,  entre les villages de l’entité et permettant la desserte des arrêts de bus et de la gare de Ligny et Gembloux.
  • Définir, baliser et promouvoir des circuits accessibles tant à pied, qu’à vélo ou à cheval pour développer le tourisme local et promouvoir sport et loisirs. Intégrer dans la réflexion, la recherche de balades pour personnes à mobilité réduite.
  • Mettre en valeur le patrimoine paysager et architectural des sentiers et chemins. Favoriser et faire connaître leur biodiversité.